Portrait du mois

Mois de Novembre

Sylvie

Quel est votre rôle dans l’organisation ?

J’occupe le rôle de responsable des meneurs d’allures. Les meneurs sont des coureurs bénévoles qui s’engagent à courir le marathon en une allure donnée afin d’accompagner et encourager les coureurs qui le souhaitent à finir leur marathon dans cette allure précise. Ils sont 5 par allures donc 30 filles et garçons qui nous accompagnent chaque année.  

De manière générale je fais en sorte qu’ils n’aient aucune autre préoccupation que celle de courir le jour J et mener à bien leur mission. En amont, je leur prépare leurs dotations (dossard, tiges, harnais, voiles) et je les réunis la veille du marathon pour les dernières recommandations, la présentation des meneurs sur le village, ainsi que pour répondre à leurs questions et faire le lien entre l’organisation et toutes leurs demandes. Mon équipe et moi-même mettons tout en œuvre pour que leur mission soit au service des marathoniens et qu’ils en retirent tous un grand plaisir, celui de courir et de partager leur effort. Le jour du marathon tous les meneurs ont rendez-vous en amont du départ  pour la mise en place des voiles et regagner leur sas. Je dois m’assurer qu’ils sont tous présents et envisager un remplacement le cas échéant. Certains meneurs font le marathon en semi et nous devons donc amener les meneurs qui partent au 2eme semi au 21ème km et récupérer ceux qui s’arrêtent pour les ramener sur la place du Capitole.

Je suis bien sûr aidée dans toutes ces tâches  par mon équipe de « nounous » qui est fidèle et revient chaque année pour me seconder, et je tiens à les en remercier. Ce sont les meneurs qui nous ont surnommées ainsi car nous mettons un point d’honneur à ce qu’ils n’aient à s’occuper de rien d’autre que « courir ». 

 

Qu’est-ce qui vous fait revenir chaque année ?

Cela fait onze ans que je tiens ce rôle qui m’a été confié par Serge Levy. Je recommence chaque année car au fil des ans et au fil des kilomètres nous avons tissé des liens amicaux très fort entre nous tous. Les meneurs sont des sportifs avec de grandes qualités humaines, humbles de leurs performances et avec un grand souci de mener à bien leur mission. Il y a un esprit de grande camaraderie et une grande complicité entre nous tous et chaque année nous avons un grand plaisir à nous retrouver tous et  accueillir de nouvelles personnes. Toutes ces rencontres sont très riches humainement.

La course à pied est un sport dans lequel on ne peut pas tricher et le marathon en est, à mon sens, l’épreuve reine. A mon petit niveau, participer et aider dans sa réalisation est un grand honneur. Chaque année le bonheur et le plaisir ressentis par tous les meneurs, les remerciements qu’ils reçoivent des coureurs et la satisfaction qu’ils expriment sont de vrais moteurs pour l’année suivante.

 

Quel est votre meilleur souvenir ?

Je ne sais pas dire quel est mon meilleur souvenir. Je dirais simplement que cette amitié sportive , cette famille qui s’est étoffée au fils des ans, cette émotion ressentie à l’arrivée de chacun, les fous rires et les poussées d’adrénaline, les remerciements et leur souci de bien faire avec chacun sa personnalité ont fait de tous ces marathons une expérience inoubliable .

Je garderais bien évidemment au-delà de tout cela le souvenir joyeux de Serge Levy, qui m’a formée sur cette mission et m’a fait confiance pour défendre ses valeurs.

 

Un vœu pour 2018 ?

Le souhait que j’exprime pour 2018 est que le Marathon International Toulouse Métropole reste une fête où les valeurs du sport, le respect, le partage, l’humilité et l’entraide, soient la priorité et que chacun y trouve son compte et son plaisir. Je souhaite que cela reste une course conviviale au service de ceux qui y participent.

 

 

Mois de Septembre

Robert

 

Quel est votre rôle dans l’organisation ?

Depuis plusieurs années je suis juge-arbitre sur le relais. Je suis chargé de faire connaître et respecter les règlements du relais, d’informer les bénévoles de leurs missions et le jour de la course, je suis les premiers relayeurs sur une moto. Aidé par Guillaume Parlange cette année, nous nous rendons directement sur place en amont de la course pour repérer les lieux, visualiser les zones de passage et prévoir la disposition du matériel. Le cas échéant, je donne un coup de main les semaines ou jours précédant la course sur différentes missions en fonction des besoins.  

 

Qu’est-ce qui vous fait revenir chaque année ?

Secrétaire du Muret Athlétisme Club, Vice-Président du Comité Départemental d'Athlétisme de la Haute Garonne, Organisateur de Cross et de Courses Hors Stade depuis de nombreuses années, coureur, j'ai voulu apporter mon expérience dès le premier Marathon de Toulouse en 2007. 

 

Pourquoi revenir ?

Pour relever chaque année un défi : aider à faire toujours mieux afin que chaque coureur se retrouve dans les meilleurs conditions pour une épreuve aussi exigeante que le marathon, mais aussi pour aider les bénévoles afin d’assurer des interventions efficaces.

 

Un vœu pour 2017 ?

Que le Marathon International Toulouse Métropole 2017, 11ème édition, soit comme chaque année une belle réussite !

>> Vous aussi devenez bénévole ! <<

 

Mois d'Août

Cédric et Peggy

 

 

 

Quel est votre rôle dans l’organisation ?

Depuis trois ans, notre rôle est la gestion des élites, de leur arrivée à l'aéroport jusqu'à leur départ. Nous essayons de faire en sorte qu'ils soient dans les meilleurs conditions pour être performants le jour de la course.

Les semaines précédant la course, nous prenons connaissance des noms, des heures d'arrivées de chacun à l'aéroport ainsi que du déroulement de leur séjour.

De plus cette année nous sommes allés distribuer des flyers, pour dynamiser le marathon lors de la course de Marvejols Mende.

 

Qu’est-ce qui vous fait revenir chaque année ?

Depuis de nombreuses années nous sommes des amoureux du Kenya et de ses coureurs. Il va donc de soi qu'à ce poste nous nous sentons très bien, dans le sens où les échanges avec les Kenyans, Ethiopiens et les autres nationalités se font très naturellement, avec un plus : nous connaissons leur façon de vivre ainsi que leurs besoins lors du week-end du marathon. D'une année sur l'autre les échanges sont toujours aussi passionnants !

 

Quel est votre meilleur souvenir ?

Cédric : ce fut il y a quelques années en tant que coureur, j'avais emmené un ami sur son premier marathon qu'il voulait finir en moins de 3h15, ce qu’il a réussi à faire. J'ajoute que depuis que je suis bénévole, chaque année est une fête, le plaisir est le même que lorsque je le courrais !

Peggy : les souvenirs sont toutes ces rencontres d'un week-end avec tous ces coureurs, qu'ils soient élites ou anonymes, avec lesquels nous discutons, échangeons et vibrons le temps d'une course.

 

Un vœu pour 2017 ?

Bien sûr on ne peut rêver que d'un marathon exceptionnel par son engouement participatif sur les différentes courses et que la fête soit belle !

 

>> Soyez-vous aussi bénévole <<

 

Mois de Juillet

Delphine N’Guyen

 

  

 

Quel est votre rôle dans l’organisation ?

Je suis chef de zone et je m'occupe de la sécurité sur une portion du parcours.

 

Qu’est-ce qui vous fait revenir chaque année ?

Ce moment particulier qui réunit des personnes de tout horizon qui s'engagent pour que le marathon se passe. Où nous sommes tous là pour le sport et dans la bonne humeur, le plaisir de voir ceux qui participent au marathon heureux de courir .

 

Quel est votre meilleur souvenir ?

La toute première fois que j'ai vu les coureurs en fauteuil roulant, leur force et détermination arrivant droit sur moi en bas de l'allée des demoiselles, derrière eux les milliers d'autres.  Mon cœur s'est emballé !

 

Un vœu pour 2017 ?

Que ce soit un événement joyeux et que certain(e)s continuent d'oser ce challenge en se lançant à la poursuite des kilomètres.

 

>> Soyez-vous aussi bénévole <<

 

Mois de Juin

Claude Mournaud

 

 

Claude est bénévole sur le Marathon International Toulouse Métropole depuis… 11 ans !

Il en a vu des choses, il en a vécu des expériences, il en a des souvenirs…

Petite interview de notre responsable Administration :

 

Claude, quel est ton rôle dans l’organisation ?

Je m’occupe de la préparation des sacs et des dossards, ainsi que de leur distribution, que ce soit pour les coureurs ou les bénévoles. Puis tout ce que l’on me demande et que je suis en mesure de faire, je le fais avec plaisir.

 

Qu’est ce qui te fait revenir chaque année ?

Je suis bénévole du Marathon depuis le début. Je fais partie du club d’athlétisme de Blagnac, et le CDA était partenaire du Marathon donc je devais y être. Cela m’a toujours plu et intéressé, c’est pourquoi je reviens chaque année désormais.

 

Quel est ton meilleur souvenir ?

Je m’en souviens comme si c’était hier ! C’était il y a 5 ans, Murielle Hurtis était marraine du Marathon, et à la fin j’ai eu l’occasion de faire un 50m avec elle sur la place du Capitole. C’était un grand moment pour moi.

 

Un vœu pour 2017 ?

J’espère que tout se passera bien, et surtout que cette 11ème édition sera un succès sous le soleil !

 

>> Soyez-vous aussi bénévole <<

 

Résultats

Organisé par

Nous contacter

Newsletter

Suivez-nous sur

 Facebook  Twitter  Youtube  RSS

Météo